La cooptation dans les entreprises

La cooptation en entreprise - E-testing, solution de tests de compétences en ligne pour le recrutement et l'évaluation de vos futurs salariés, et l'admission de vos candidats

Derrière les offres d’emploi classiques sur les sites de recrutement et les candidatures spontanées, la cooptation intègre le top 3 des solutions de recrutement de cadres (source : étude Apec, 2018). Et cette méthode s’applique de plus en plus en entreprises. En 2017, près de 42 % d’entre elles ont utilisé ce mode alternatif pour leurs recrutements.

Quelques chiffres sur la cooptation

 

Selon le livre blanc “The social referral” de Bill Boorman, les candidats recommandés par un salarié de l’entreprise sont embauchés plus rapidement (29 jours contre 39 jours pour un candidat issu d’un job board, 45 jours pour un candidat passé par un site carrière) et élément significatif, ils restent plus longtemps dans l’entreprise (43% restent plus de trois ans, contre 14% des candidats provenant de job boards).

La cooptation est un outil qui fonctionne : près de la moitié des entreprises (48 %) ayant utilisé la cooptation des salariés pour recruter un cadre ont embauché une personne recommandée. 64 % des recruteurs estiment que les meilleurs candidats sont ceux issus de la cooptation. Par ailleurs, il faut en moyenne 10,4 recommandations pour recruter 1 candidat alors qu’il en faut presque 100 dans un recrutement traditionnel !

D’après l’étude Sourcing Cadres édition 2017 de l’APEC, certains secteurs sont friands de la cooptation : activités informatiques (68%), ingénierie – R&D (53%) ou encore industrie automobile, aéronautique et matériels de transport (46%).

 

Les avantages de la cooptation

 

Voici 5 avantages notables pour la cooptation, pour l’employeur comme pour le salarié :

1 – Un investissement manifeste du collaborateur dans la vie de son entreprise non négligeable : en effet, ce dernier ne va pas intégrer une personne s’il se sent mal dans son entreprise. L’employé devient ambassadeur de sa boîte !

2 – Un recrutement gagnant/gagnant : le salarié qui va coopter son futur collègue va se voir récompenser par son entreprise (prime exceptionnelle, jours de congés, …).

3 – Une qualité de profil constatée : outre des compétences évidentes, le futur collaborateur proposé sera en adéquation avec les valeurs de l’entreprise et avec le besoin de l’entreprise.

4 – La gestion de la pénurie pour l’entreprise. L’entreprise a parfois du mal à recruter sur certains postes spécifiques ou dans des régions qui attirent moins. Le fait d’avoir une connaissance dans l’entreprise permet une intégration plus facile.

5 – Un recrutement moins onéreux pour l’entreprise : selon plusieurs études (l’école du recrutement & searchplace.fr), le coût d’un recrutement se situe en moyenne entre 4000 et 8000 euros. Grâce à la cooptation, ce coût se réduit considérablement.

 

Les limites de la cooptation

 

Pour une entreprise, intégrer ses salariés en n’utilisant que la cooptation semble limité voire pernicieux. Une sorte de course à la recommandation pourrait se monter entre les salariés à celui qui intégrerait un maximum de « connaissances ». Aussi, la cooptation entre anciens de même promotion peut parfois nuire à l’ambiance de certaines entreprises, à l’image de clans dans certaines grosses structures et sur des postes à fortes responsabilités.

Plus concrètement, la recommandation ou cooptation est dans un mode de vie actuel, la « sharing economy » ou économie collaborative qui se retrouve dans le covoiturage, le bricolage, … une sorte d’ubérisation de notre société ou un service peut se rendre à bas coût au détriment d’une expertise.

 

Voici la vidéo de la société Kiloutou, qui explique le concept de cooptation :

 

Et après le choix des candidats, pour valider la bonne personne sur votre poste, vous pouvez naturellement proposer nos tests de compétences !