7 chiffres pour cerner la situation du recrutement durant la pandémie (et relativiser)

recrutement et pandémie

 

Caractérisé par la crise sanitaire de la covid, l’année 2020 aura profondément marqué le monde de l’embauche. De la mise en distanciel de nombreux collaborateurs à l’adoption de nouveaux moyens de communications, les entreprises auront dû s’adapter coûte que coûte, pour le meilleur comme pour le pire. Hélas, sur le plan individuel, la crise sanitaire n’aura épargné personne. Afin de pallier aux biais des émotions et prendre plus de hauteur sur la situation, nous vous proposons de décrypter 2020 en 7 chiffres. 

 

Évitez l’erreur de casting. Réduisez les coûts et le temps consacrés à vos recrutements. Optez pour les tests de compétences en ligne !

 

19,6 millions

 

C’est le nombre total de salariés dans le secteur privé selon l’Insee.

 

5 530 000

 

C’est le nombre de français inscrits à Pôle Emploi. Parmi ces inscrits, 3 364 500 personnes sont sans emploi, alors que 2 266 100 personnes occupent un emploi à temps réduit. Les chômeurs âgés de 25 à 49 ans sont les plus nombreux (1 992 500), suivis des plus de 50 ans (909 700) et des moins de 25 ans (462 300).

 

4 495 383

 

C’est le nombre d’entreprises implantées sur le territoire français. En termes de création d’entreprises, les régions les plus dynamiques demeurent l’Ile-de-France, l’Aquitaine, Rhône-Alpes et la région PACA. 

 

Selon l’Insee, le nombre d’entreprises créées en 2020 s’élève à 848 164 entreprises, soit une augmentation de 4% par rapport à 2019. Un chiffre élevé qui surprend dans un tel contexte. 

 

258 600

 

C’est le nombre de postes créés sur le marché du travail. Avec une augmentation globale de O,1% depuis 2019, 231 000 postes ont été créés dans le secteur privé et 27 700 dans la fonction publique. Quand l’industrie affiche une certaine constance au vu des emplois créés (+ 17 400 postes), le BTP, quant à lui, affiche une hausse des recrutements avec la création de 42 000 postes supplémentaires. Dans le commerce, le recrutement s’est, lui aussi, intensifié avec 167 000 postes créés.

 

48 903

 

C’est le salaire net moyen perçu par les cadres. Cette catégorie socioprofessionnelle affiche la deuxième rémunération la plus élevée après les dirigeants d’entreprises. 

 

26 634

 

C’est le salaire brut moyen perçu par les français selon une étude réalisée par l’Insee. Ayant augmenté de 25% entre 2004 et 2020, le salaire brut moyen affiche une augmentation relativement constante.

 

5226

 

C’est la différence de salaire net moyen perçu entre les hommes et les femmes. En effet, sur une année, les hommes perçoivent en moyenne 28 794 euros contre 23 634 euros pour les femmes, soit un écart de 5226 euros.

 

Cet écart reste néanmoins à relativiser. Découlant de mesures réalisées en bloc, ce pourcentage à deux chiffres se retrouve dénué de valeur sur le plan économique. 

 

Selon certaines études multifactorielles, cette différence de 5226 euros (soit 22,11%) trouve plusieurs explications. Ainsi, les facteurs responsables des différences de salaire entre les hommes et les femmes sont : le temps de travail (le travail à temps partiel est très majoritaire chez les femmes et les heures supplémentaires relativement majoritaires chez les hommes), l’expérience professionnelle (les femmes usent davantage de l’interruption de carrière afin d’élever des enfants en bas âge), la répartition inégale suivant les secteurs d’activité (par exemple les hommes sont plus enclins à se porter volontaires pour réaliser des travaux dangereux), des facteurs psychologiques (les femmes seraient 9 fois moins enclines que les hommes à négocier une augmentation). Cette explication multifactorielle disqualifie ainsi la discrimination par le seul sexe de l’employé.

 

Ce qu’il faut retenir

 

Malgré un contexte de crise sanitaire anxiogène, l’emploi affiche des chiffres prometteurs. L’impact des mesures sanitaires sur l’activité économique aura bien évidemment des répercussions sur le monde des RH. Cependant, n’en déplaise aux cyniques, les conséquences auront parfois été positives. 2020 aura été une année charnière sur le plan digital. Cette digitalisation accélérée n’aura fait qu’accroître la compétitivité des entreprises.

 

Sur le plan du recrutement, des solutions innovantes offrent aux recruteurs de meilleurs aperçus, une souplesse accrue et un gain de réactivité nécessaire en période de crise, mais également bénéfique au sein d’un contexte stable.

 

Notamment, les évaluations de recrutement en ligne qui sont un outil de taille pour aider les entreprises à recruter les meilleurs collaborateurs en un temps record.

 

Évitez l’erreur de casting. Réduisez les coûts et le temps consacrés à vos recrutements. Optez pour les tests de compétences en ligne !

 

Vous travaillez dans les RH, la formation ou l’intérim ? Vous souhaitez choisir le meilleur candidat en gagnant du temps sur vos recrutements ? Découvrez l’ensemble de nos tests de compétences disponibles en ligne