Comment intégrer la méthode agile au sein de vos recrutements ?

Groupe de travail composé de 3 hommes et 2 femmes organisant leur projet selon la méthode agile

 

Apparue au début des années 2000, la méthode agile fut théorisée par un groupe d’experts informatiques au travers du “Manifeste pour le développement agile.” 

 

La méthode agile fut développée en réaction aux taux d’échec important des projets informatiques et à la lourdeur des méthodes traditionnelles s’appuyant sur le modèle en cascade. Occasionnant des retards importants sur les échéances et un dépassement de budget presque systématique, les méthodes utilisées ne permettaient pas de répondre au niveau de complexité des projets informatiques. La méthode agile fut donc élaborée pour parer ces écueils.

 

Ainsi, ces experts informatiques proposèrent de définir les tâches par petits groupes, sans projection lointaine. Dès lors qu’une étape était validée, il suffisait de définir la suivante. Par conséquent, cette nouvelle approche a permis d’affranchir les équipes informatiques d’une planification traditionnelle trop rigide, et de gagner en souplesse.

 

Cette méthode, originellement réservée au secteur informatique, a vu son champ d’application croître. Désormais, la méthode agile est adoptée par l’ensemble des fonctions de l’entreprise.

 

Évitez l’erreur de casting. Réduisez les coûts et le temps consacrés à vos recrutements. Optez pour les tests de compétences en ligne !

 

À lire également :

 

5 tendances de recrutement pour 2021

Comment réduire son temps de recrutement ?

 

Le recrutement agile

 

La qualité des collaborateurs demeure l’un des enjeux clés du développement des entreprises. Ainsi, la réussite d’un recrutement détermine la capacité des entreprises à se projeter dans l’avenir. Pour ce faire, les apports de la méthode agile dans les recrutements sont indéniablement bénéfiques.

 

Rédiger un cahier des charges flexible

 

Il n’est pas rare de constater que le candidat ne réponde pas spécifiquement à l’ensemble des missions qui lui sont confiées. C’est d’autant plus véridique lorsque le cahier des charges commet l’écueil de mentionner de façon exhaustive l’ensemble des missions relatives au poste en question. Cette rigidité ne fera qu’aboutir à de l’insatisfaction de la part du candidat. Ce dernier constatera un écart entre les missions définies et celles qui lui seront confiées. 

 

Afin d’éviter ce leurre, la méthode agile propose de définir le poste telle une ébauche. De ce fait, cette définition restera malléable en fonction du caractère évolutif des besoins de l’entreprise.

 

[Ebook] Comment créer une fiche de poste efficace ? (avec modèle personnalisable)

 

Adopter une vision collaborative du recrutement

 

Les décisions de recrutement demeurent souvent le monopole des Ressources Humaines. 

La méthode agile considère cette conception comme trop verticale. En opposition, elle suggère d’impliquer au maximum les différentes équipes au sein du processus d’embauche. Avec l’appui de leur expérience terrain, les différents collaborateurs peuvent ainsi exprimer leurs propres besoins RH. À la suite de ces concertations, le DRH pourra définir les critères de recrutement les plus pertinents. Le recruteur sera donc en mesure de retenir les candidats les plus aptes à répondre aux besoins des collaborateurs sur le pont. En outre, cette méthode participative assure une meilleure intégration du nouveau collaborateur.

 

Dégager les candidats agiles

 

De cette méthode novatrice, découle également un besoin d’agilité en termes de soft skills recherchés. Avec un périmètre plus large, le candidat sera doté d’une plus grande amplitude de mouvement. À la manière de l’avancée bloc par bloc, il pourra se voir confier des missions s’écartant de son domaine d’expertise et accroître ses compétences. Il sera enclin à se porter volontaire plus facilement et devenir force d’initiatives. Faisant preuve de fortes compétences relationnelles, le candidat agile n’hésitera pas à solliciter l’aide de ses collaborateurs. En somme, sa marge de progression et son adaptabilité seront accrues.

 

La gestion agile

 

Au-delà des recrutements, c’est aussi dans l’organisation du travail que l’agilité doit demeurer le maître-mot. Offrir un environnement de travail plus souple permet de générer un meilleur épanouissement des collaborateurs.

 

Rationaliser les tâches plus facilement

 

Au sein d’un projet ou d’une mission à grande échelle, l’organisation agile permet d’éviter une planification globale des tâches trop prématurément. L’avancée se fait de façon incrémentale, en déterminant des objectifs à court termes, atteignables facilement. Ainsi, la confiance des collaborateurs s’accroît. Leur foi en leur capacité à atteindre leurs objectifs se trouve démultipliée. Confiants en leurs aptitudes, les collaborateurs font preuve de plus d’audace et influencent leurs pairs. Le degré d’auto-responsabilisation s’accroît individuellement et contamine l’ensemble des collaborateurs.

 

Alléger l’externalisation

 

La méthode agile s’immisce également dans les activités d’externalisation de l’entreprise. Lors d’une formation, la méthode traditionnelle privilégie le séminaire riche en information quand la méthode agile privilégie de brèves séances de formation digestes. Cet échelonnage dans le temps diminue la mise sous pression du salarié et améliore son potentiel de progression.

 

Adapter le digital à l’humain

 

Bien qu’elle soit bénéfique à la productivité de l’entreprise, la digitalisation s’impose parfois au détriment de l’humain. C’est notamment dans la façon de communiquer que l’outil digital peut tendre à détériorer les rapports humains. Il est donc important de privilégier le face à face entre collaborateurs. Cela permettra de ressouder l’équipe et favoriser la cohésion du groupe

 

Le management de proximité

 

La primauté du relationnel sur le matériel figure comme l’un des quatre principes du manifeste de la méthode agile. Le manifeste stipule en effet “les individus et leurs interactions plus que les processus et les outils”. Ainsi, le capital humain occupe une place de premier rang au sein de l’entreprise. Il doit donc être préservé et ménagé. 

 

Renforcer positivement

Le séquençage du travail par petits blocs engendre une appréciation du travail plus régulière. Au travers de ces micro-évaluations, l’équipe dirigeante est en mesure de complimenter son équipe plus fréquemment. Les encouragements fréquents tout au long de la mission produisent une meilleure implication des salariés. On parle alors de renforcement positif. 

 

Lâcher du leste

 

Revenir sur un ensemble de tâches déjà réalisées s’avère chronophage et peu valorisant. 

Ces relectures rétrospectives créent de la frustration chez le collaborateur qui se voit freiner dans l’avancement de son travail. En supprimant la planification d’ensemble à long terme, la méthode réduit non seulement le risque d’écart, mais soulage également le collaborateur en le délestant de tout travail négligeable.

 

Ce qu’il faut retenir

 

Née d’un manque de souplesse dans la gestion de projets informatiques, la méthode agile s’est répandue au sein d’un grand nombre de secteurs d’activités, tous départements confondus. Au sein des Ressources Humaines notamment, la méthode agile a considérablement amélioré la productivité des équipes, mais également le bien-être au travail. Redonnant sa place à l’humain, la méthode agile entraîne un lot d’améliorations sous-jacentes bénéfiques pour le développement de l’entreprise. 

En somme, la méthode agile favorise le développement des potentiels, améliore la culture collaborative et favorise la créativité et l’innovation. 

 

Évitez l’erreur de casting. Réduisez les coûts et le temps consacrés à vos recrutements. Optez pour les tests de compétences en ligne !

 

À lire également :

 

4 raisons d’intégrer un serious game lors de vos prochains recrutements

Recrutement : pourquoi faire passer un test d’aptitudes cognitives (test de QI) aux candidats ?

 

Vous travaillez dans les RH, la formation ou l’intérim ? Vous souhaitez choisir le meilleur candidat en gagnant du temps sur vos recrutements ? Découvrez l’ensemble de nos tests de compétences disponibles en ligne